Skip to content

Pourquoi la présence de Doumbé est désormais très incertaine

Announced against Darian Weeks for the UFC Paris, on September 3, Cédric Doumbé ne pourra pas affronter l’Américain in raison des critères du code sportif de la fédération française de MMA. If the UFC sees the old champion du GLORY sur sa premiere carte française, the great organization of MMA devra vite lui dénicher un autre adversaire. Mais le clan Doumbé remains confiant.

Between his punchlines and his showman côté, he represents a promise of spectacle in the Parisian cage. Mais désormais, sa participation de su s’entoure d’un point d’interrogation. Cedric Doumbe sera-t-il sur la carte de l’UFC Paris le 3 septembre? Now that days, the new social networks have been relayed en masse by a fact that Tudor Leonte du site Sherdog: the former champion of GLORY (kickboxing), reconverted to MMA, will be well in the program for the premiere of the UFC on France face. l’Américain Darian Weeks. More later, the largest organization in the world of MMA n’avait pas confirmed the poster.

>> Suivez l’UFC Paris et toutes les soirées UFC avec les offers RMC Sport

On a désormais compris pourquoi: elle ne pourra pas se faire. The information given this Monday by Mickaël Lebout, a former UFC fighter, on the podcast Micka & AB Show who shared with a French MMA fighter Aboubacar Bathil: “The fight was organized between Cédric Doumbé and Darian Weeks in fera pas”. Il suffisait en fait de lire les règlements pour le deviner. Le code sportif rédigé par les officiels de la FMMAF, fédération française de la discipline pour l’instant toujours sous l’égide de celle de la boxe, range en effet les combattants dans des catégories selon leur expérience.

Avec moins de dix combats professionnels chacun, Doumbé et Weeks sont tous les deux rangés en Elite 2. Où deux combattants de peuvent pas s’affronter s’il ya plus de quatre combats d’écart entre eux à leur palmarès. Doumbé comptant seulement deux sorties chez les pros (2-0) alors que Weeks en poster sept (5-2), l’écart de cinq sort de la plage admissible, et ce sans même prendre en compte la dizaine de combats amateurs de l ‘Americain. The “matchup” I proposed by the UFC and among other members of the FMMAF and the Bureau Technique des Officiels (BTO), conseil de huit des vingt-six officiels FMMAF qui statue entre autres sur les decisions, les modifications à apporter sur le code ou la gestion des recours et des litiges. Ce qui n’est pas une première dans notre pays.

The FMMAF explains “I understand the frustration well”

“Le BTO a vraiment essayé de trouver une solution mais au regard du code sportif cela ne semble pas envisageable, confirme-t-on du côté de la FMMAF. De nombreuses organizations nous ont contacted au lendemain de la fuete sur les réseaux car le BTO ne leur a pas I validated a certain name of combats cette saison que ne rentraient également pas dans ce cadre. .”

The FMMAF explains “well I understand the frustration” but rather than fair an exception to sort out a cadre that allows MMA to be implanted in France on solid foundations after years without official recognition. It also specifies that “the sportif code is amené à évoluer (…) more than one fois par saison avec validation des élus selon un processus fédéral établi et commun à toutes les fédérations sportives” et travaille déjà sur un texte pour permettre aux athletes comme Doumbé – avec a great record in one other discipline of combat sports – d’échapper à cette obligation de moins de quatre combats d’écart entre deux adversaires pour les Elite 2.

Mais il ne sera pas validé avant la fin de l’année, trop tard pour voir Doumbé-Weeks à l’UFC Paris. Alors, any chance to see Cédric à l’œuvre le 3 septembre? Pas du tout. Il suffit à l’UFC de lui propose an adversary que rentre dans les critères imposés par le code sportif de la FMMAF. Pas facile à dénicher dans leur effectif, où les combattants à peu d’expérience sont rares, mais pas impossible à trouver en dehors pour une signature express afin de ne pas se priver du showman Doumbé pour leur première en France.

Le camp du combattant, parti se préparer à Dublin dans la salle SBG d’un certain Conor McGregor, remain confident and explain “travailler sur un autre adversaire” si ce n’est pas Weeks: “Pour le moment, rien ne change”. More time, press for a solution. After Manon Fiorot’s pass and in the absence of an Abdoul Abdouraguimov pourtant réclamé à corps et à cris by the French communauté du MMA sur les réseaux sociaux, ne pas Présenter Doumbé à la carte it will be a coup dur pour l’UFC Paris .

Leave a Reply

Your email address will not be published.