Skip to content

Neuf combats mais 15 titres aux premiers championnats de Polynésie de MMA • TNTV Tahiti Nui Télévision

For l’Histoire, Maël Suberbie-Cousy is the first champion of Polynésie de MMA. Le jeune homme de 19 ans est impatient: il gagne tous ses combats dès le premier round. Le veille en demi-finale, il avait choisi une balayette pour le take down avant d’enchaîner sur du ground & pound. Pour sa finale de lo face à Teahinui Toomaru, il préfère une saisie aux jambes avant d’enchaîner sur un étranglement. Ancien judoka de bon niveau, ce tout petit gabarit (60 kg) a tous les atouts pour exporter son talent de su.

Le combat est plus équilibré chez les deux juniors que suivent: au strike, Temateoa Taerea et Matanui Poroi surrendered coup pour coup. More than the first réussit des takedowns au troisième round, ce qui lui assure him titre in -65.8 kg.

Dans la même catégorie de poids, mais en Séniors, Steven Varney, plus mobile et précis, dominate Taramu Tinirau dit “Moussy”. Malgré sa victoire de el, Steven Varney avoue une déception: “Je suis à la fois content et pas content à la fois: j’aurais aimé me battre contre quelqu’un d’autre que ma famille”… son adversaire était son cousin. C’était donc un combat presque fraternel entre deux Huahine boys.

Le champion de Tae Kwon Do Ariimana Lehartel, fort de son allonge mais aussi de sa palette technique au sol, remporte le titre face au “Kid” Dushan Tamuera, après avoir géré son combat sans précipitation, dans une belle sérénité. Ariimana en profite pour s’adresser directly à son frère del Ariihei, who disputes at the moment the championnats du monde de Tae Kwon Do à Sofia, in Bulgaria: “Ramene-nous l’or” lui dit-il face to the camera of TNTV. Deux titres en quelques jours pour la fratrie, ce serait un novel exploit.

C’est un autre combattant qui assène le plus beau coup de la soirée. Kaimana Terorotua, brother of the Te Aro MMA coach, Keoni Terorotua. Are they surnom from him? “Menace”. Pourtant, il semble upload in début de combat, face au déluge de crochets de Nohotua Florès. Et soudain, venu de nulle part, “Menace” launched a superbe high kick à la tempe de son adversaire, projeté au sol. L’arbitre arrête aussitôt le combat. “Il est bien tombé, j’ai eu peur pour lui au début” Avoue à chaud Kaimana, heureux de cette victorious chez les -77.1 kg, des le premier round.

At -83.9 kg, Tapuarii Gooding vise le clinch et le sol… mais l’expérimenté Torea Jubely (32 ans) a bien préparé son combat: il ne reste jamais au corps à corps, et ressort toujours très vite sans oublier quelques crochets . Il l’importe à l’unanimité au terme du troisième round.

The duel suivant surprend : Peva Teauroa weighs more than 13 kilos that are adversary José Teiva, who accepted, lost his 80 kg, to dispute the title of -93 kg chez les juniors. A priori plus à l’aise au sol, José Teiva ne tente pourtant pas de takedown et offer une belle résistance aux pieds-poings. More with the advantage of poids and a beautiful quality of English boxing, Peva Teauroa is never worried about and cares about her title.

L’avant-dernier combat est le plus équilibré des finales. The decision is divided: a judge according to Raimana Tunoa’s victory, and Ragitea Kainuku’s deux: ils l’emporte donc, sans doute grace à quelques takedowns en fin de combat.

The dernier combat oppose a star of the rings and the cage, Teiki Nauta, to a young promiser, Paraurii Putu. Great adept of the game plan with the strategies of the MMA, Teiki Nauta aboard they are fighting well differently from the veille, or the avait bondi sur son adversaire dès l’entame. Plus calm, il cherche posément le take down, avec un ko soto gari (petit fauchage extérieur) enchaîné sur un subtil ground & pound en bloquant les bras avec les genoux, avant de contraindre son adversaire à se soumettre sur une clef au coude peu commune in MMA: ude garami. Toujours fairplay, Teiki Nauta announces that they are adversaries who are willing to take their places with international select chains.

Faute d’adversaires, six titres ont été attributed sans combattre: Moea Bressol is championne des -52 kg, Tokerani Pouira is sacré en-61.2 kg, Julian Schlouch wins the title des -70.3 kg et Heiarii Teauroa l’emporte in juniors -120 kg. Deux other athletes, dont les adversaires sont decommandés le jour même sur avis medical, décrochent aussi leur titre: Shawn Lihault in -77.1 kg et l’ultra-polyvalent Loïc Tautu, did not fight him against the puissant Amoroa Atiu chez les super -lourds est une nouvelle fois reportedé.

Cette moisson de titres individuels couronne aussi un club: sur six engaged dans ces finals, Islander MMA remporte… six combats. A seule explanation, according to Teiki Nauta: “the game plan”.

The end of the year devrait être intense dans le MMA, avec a troisième Tahiti Xtrem Arts avec six Calédoniens in September and a new event created by Raihere Dudes in October. Sans oublier les combats à l’étranger de nos athlètes, toujours plus nombreux.

> (Re)voir notre direct ICI

Leave a Reply

Your email address will not be published.