Skip to content

l’UFC manque-t-elle de respect à Francis Ngannou?

After the Cameroonian Francis Ngannou was imposed in the reigning category of MMA, is it for autant plus respecté? The UFC I decided to offer a « titre intérimaire » au Français Ciryl Gane. Les deux champions s’affronteront le 22 janvier prochain.

The American organization of mixed martial arts (MMA), the Ultimate Fighting Championship (UFC), is a veritable machine for cash. They are fondateur et président historique, Dana White, welcomed to attract the sponsors thanks to the exceptional shows. Pour ce faire, il peut compter sur la capacité technique et physique des combattants. Côté Afrique, advantage d’athlètes ont pu obtain des titles. A marché porteur. Although the UFC has announced an African tour in 2022.

In 2019, the Nigerians Israël Adesanya and Kamaru Usman avaient these two premier Africans to become world champions in the history of MMA. On March 27, 2021, the Camerounais Francis Ngannou is back for three African athlete to get a gift, this is in the poids lourds category. MMA has become one of the sports plus suivis dans le world. Et l’histoire de Ngannou inspired millions of fans. Le 22 janvier prochain, il doit défendre are the title of him face à Cyril Gane.

Ngannou et Gane, deux combattants, deux histoires

Issu d’une famille très pauvre de Batié, au Cameroun, et travaillant dans une mine de sable, ce n’est qu’en 2013 that Ngannou emigrated to France. Sur place, l’association humanitaire “La Chorba” l’accueille et il commencement are training of MMA.

Quelques mois later, il enchaîne les victories et tape dans l’œil des promoteurs. In 2015, “Le Prédateur”, comme on le surnomme, signe pour l’UFC et part aux Etats-Unis. After fifteen victories, he faced in March the champion Stipe Miocic. Une revanche lors de laquelle il obtient are his title.

Lire : Francis Ngannou, the three Africans to win a UFC title

Afterwards, the UFC made an inexplicable choice. The federation actually organized a combat for a title “interim”. Avec, dans la cage, le franco-guadeloupéen Ciryl Gane, un parfait inconnu dans le monde du MMA. With 10 victories after 2018 and two champions of France de boxe thaïlandaise, Dana White won after his victory against the Belgian-Marocain Yassine Boughanem, the rising star of muay-thaï.

Seulement voilà, Ciryl Gane is the deuxième Français to give me a chance to win the title of poids lourds à l’UFC. And after a series of victories, the logic of the UFC imposses that Ngannou defends are his title, because a parallel title was created by all pieces for Ciryl Gane. Francis Ngannou l’a mauvaise : « Oui, j’ai le sentiment que l’UFC m’a manqué de respect. Ils m’ont donné le titre de champion et, quelques mois later, ils parlent de quelqu’un d’autre que je nai pas affronté comme champion».

Of son côté, Dana White well understands that if Ngannou loses him fight, they are contrat ne serait pas renouvelé.

A political duel?

For the commentators of MMA, this is a “Ngannou vs. Miocic ter” that aurait dû se tenir. Personne ne doute du talent du Français Ciryl « Bon Gamin » Win. More the MMA community considers that the UFC has practiced a “colonial storytelling”, with Gane jouant le role du tirailleur et Ngannou celui du champion africain délesté du prestige de son titre.

Le champion légitime et le champion intérimaire s’affronteront le 22 janvier prochain. Néanmoins, pour les fans de Ngannou au Cameroun et dans le monde, leur champion est unjustement rabaissé. Et la symbolique, which consists of the opponent “Le Prédateur”, issu de l’immigration, au “Bon Gamin”, métisse franco-français, n’échappe à personne. If Ngannou avait fêté are his title in Cameroun, dans la mine de sable où il travaillait, Gane a fêté le sien à La Roche-sur-Yon, dans l’ouest de la France.

Dana White montre à tout le monde sa volonté de conquerir un marché français: «Avec un scénario parfait, oui, on irait en France, et on ferait ça là-bas», précise le manitou des arts martiaux en parlant du futur combat entre Ngannou and win. For the commentator of MMA and Dana White’s ami personnel, Joe Rogan, “it is immoral that the UFC creates a titre pour favoriser Gane alors that Ngannou n’est neither blessé nor forfait”.

L’Afrique est-elle defavorisée ? Assurement, et ce n’est pas nouveau. Les deux autres champions africains de moyens et mi-moyens, Adesanya et Usman, ont dû defend leurs titres respectifs à trois et à quatre reprises. Les détenteurs des titres dans les autres catégories ont défendu, au plus, leurs titres une seule fois pendant la même durée (after September 2019).

Ngannou et ses homologues nigérians sont-ils mal aimes par l’UFC? Quoi qu’il en soit, the encounter between Ngannou and Gane will be an intriguing combat. Les supporters camerounais, eux, encourageront sans doute «Le Prédateur», qui reste, in raison de son incroyable puissance physique de el, «le combattant le plus dangereux au monde».

Leave a Reply

Your email address will not be published.