Skip to content

D’après MMA, le risque routier professionnel reste sous-estimated

© shutterstock

On the occasion of the Journées de la sécurité routière au travail, l’assureur MMA a révélé son enquête annuelle sur le risque routier professionnel en entreprise.

For the insurance company, the Ifop institute surveyed a pool of 251 business leaders, representatives of French companies from 1 to 1,000 salaries (TPE, PME, ETI), by phone from March 31 to April 11, 2022. In parallel , he questioned a batch of 501 people effectuant des déplacements professionnels au moins une fois par mois via an online questionnaire, du 1er au 13 avril 2022.

Rappelons that in 2020, 356 people died from an accident on the route lié au travail, after the chiffres de l’Onisr. Malgré a decrease of 12% by report to 2019, the accidents of the road remain even if the first cause of mortality in car travel is ont accounted for 31% of fatal accidents in 2020.

Pourtant, after the MMA education, Seoul, 17% of the leaders and 33% of the activities effectuant of the professional suits, identifying the risky professional routier with the premiere cause of mortality in the workplace, soit + 1 point for rapport in the 2021 edition. Cette méconnaissance du risque routier demeure toutefois constant, comme le montrent les études réalisées par MMA depuis 2015.

Des actifs aux behaviors à risque…

Le risque routier reste de fait bien réel. In effect, 42% of activities are in addition to driving in the company of leur travail, soit is a stable proportion after 2015. Plus precisely, 81% use leur véhicule au moins une fois par semaine, dont 50% d’entre eux au moins une fois par jour.

For the directors, 6% ont I observed that leurs salariés ont davantage recours au véhicule personnel pour effectuer leur trajet domicile-travail, comme le montrait déjà une étude du loueur Enterprise. Toutefois, 22% of the actions indicate the moins used by the vehicle that started the crisis (-10 points for rapport by 2021). On the other hand, 11% profit plus before the crisis (- 1 point).

Consequently, 82% of salaries affirmed adopting dangerous attitudes. Dans les faits, 71% disagree and systematically respect the limitations of vitesse, 56% use their phones at will, 32% sleepy, 28% respect the rules of priority and 18% conduct après avoir consommé plus de deux verres d’ alcohol.

After the mise en place de nouvelles limitations de vitesse à 30 km/h en ville or à 80 km/h sur certain départemental routes, 56% admettent qu’il leur arrive plus souvent de ne pas respecter ces limits pour leurs trajets professionnels.

… explaining the occurrence of accidents

According to the education, 49% of the drivers affirmed that they weren’t in the accident (+ 6 points for rapport by 2021) and 19% dissented in favor of leaving it (+ 1 point). In general, the accident is attributable to a manque d’attention (35%) (- 12 points), a priority refusal or a non-respect of a stop or a tricolor feu (25%, + 7 points) , ou encore, à une vitesse excessive (12%, + 2 points).

For ailleurs, 42% of the actifs indicate avoir reçu unamende (+ 4 points) and 36% affirment avoir perdu des points sur leur permis (+ 7 points). The sanctions attributed after the excess of vitesse for respectively 69% of between eux (+ 13 points for report to April 2021) and 75% of between eux (+ 10 points).

Misinformed leaders…

For the directors, 33% and saved toujours so that leur responsabilité peut être engagée in case of accident of a salarié sur un trajet effectué dans le cadre de son activité professionnelle. The 57% who are also responsible for the case of a domicile-travail suit.

« The MMA étude as long as the importance of risky routing demeures sous-estimate, even for business managers than for salaries. Il est donc indispensable de poursuivre les efforts de sensibilización en direction des entreprises. 41% of TPE, PME and ETI leaders ont d’ailleurs le sentiment d’être inadequately reported on the enjeux et règles relatives au risque routier en entreprise. C’est pourquoi nous avons I launched a risk prevention campaign for managers and free of charge at the disposal of awareness tools for salaries », indicates Cécile Lechère, in charge of risk prevention at MMA.

Cette demarche de l’assureur MMA s’registration dans le cadre des Journées de la sécurité routière au travail qui s’est déroulée du 9 au 13 mai 2022. The occasion for the companies tells that Orange et Socotec de mettre en avant leurs actions of prevention.

… et trop peu d’actions de prévention…

L’étude MMA met également en avant que seuls 18% of directors ont mis en place des actions de prévention du risque routier dans leur entreprise. Et, that 6% ont planned an action of sensibilization au risque routier pour 2022.

Plus précisément, les actions de prévention restent minoritaires dans les TPE de moins de 10 salaries (15%). On the other hand, they are majoritaires dans les companies comptant more than 250 collaborators (63%). Of the same, seules 5% to 11% of the companies of moins of 250 salaries ont planned an action of prevention du risque routier pour 2022, contre 44% des sociétés comptant plus de 250 collaborators.

À l’image de l’organisme mutualiste Mutualia, seouls 44% of the leaders indicating avoir mentionné le risque routier dans le document unique de l’entreprise, ce qui est pourtant obligatoire. The mention du risque routier dans ce document unique reste également plus répandue dans les sociétés de plus 250 collaborators (83%) than dans cells de moins de 250 salariés à (50%).

Of leur côté, 23% des actifs dissent que leur entreprise a mi en place de actions de prévention «régulières» (- 6 points par rapport à 2015), tandis que 36% vouent qu’elles sont «rare» and 41% «non-existent ». D’après l’étude, a quart des actifs ont let me participate in a formation of sensibilization aux risques routiers, une proportion stable after 2015.

… pouring priority juices

Pourtant, les actifs voudraient que leurs entreprises fassent plus en matière de prévention routière. In effect, ils comptent sur leur employeur pour : organizer d’une journée sécurité routière (31%), diffuser des messages de sensibilisation aux risques routiers (25%) or former à ces risques (25%), instaurer d’une charter de “Good practices” au volant (23%), reduced by name of professionnel déplacements (22%), or mettre à disposition des tools pédagogiques sur la conduite (18%).

In terms of priority, the leaders were found to be concerned about: alcohol at hand (66%), suivi de la consommation de stupéfiants (46%), des distracteurs (46%), de la vitesse (22%), du port de la ceinture de sécurité (13%) et de la management de la fatigue au volant.

Privileged teletravail and double mobility

For the priorities à mettre en place par le prochain gouvernement pour lutter contre le risque routier, 36% des actifs estiment d’ailleurs que le développement du télétravail constitutes a solution pour lutter contre le risque routier. In addition, 35% thought that they were better than alternative transport solutions for the automobile, 34% that they were better efficient at consuming alcohol on the fly, 32% that they were better at driving distractions , 27% who claim to guarantee the right to disconnection for salaries during their professional careers and 9% who claim to limit the vitesse of circulation.

Of leur côté, 23% of the leaders affirment avoir incité leurs salaries à diminuer leurs suits professionnels en voiture ou deux-roues motorisé. For ailleurs, 13% of the directors ont my in place of solutions to favor the use of the mobilités douces comme le vélo ou la trottinette électrique. A constat confirmed par 20% des actifs.

Leave a Reply

Your email address will not be published.