Skip to content

Boucher : Le repêchage, une étape, pas un finalité

Philippe Boucher played 17 seasons in the NHL, collecting 94 buts and 300 points in 748 matches. Le defender natif de Saint-Apollinaire a notamment connu deux saisons de 40 points et plus. He participated in the Match des étoiles in 2007, in addition to soulever the Coupe Stanley avec les Penguins de Pittsburgh à sa dernière saison dans la LNH in 2009. Choix de première ronde (13e au total) des Sabers de Buffalo in 1991, il a Successively I wore the colors of the Sabers, the Los Angeles Kings, the Dallas Stars and the Penguins. At the end of his joueur carrière, he occupied the direction posts chez l’Océanic de Rimouski, les Remparts de Québec et les Voltigeurs de Drummondville dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Philippe has accepted me as a collaborator with the LNH.com team in order to bring different subjects of the hockey news.

This week of repêchages, with celui de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) dans lequel je suis involved in the début de semaine et, évidemment, celui de la NHL a Montréal, jeudi et vendredi.

ALIRE ALSO: Wright, Slafkovsky or Cooley? Le CH hesite encore | Repêchage 2022 : Matthew Savoie n’a pas perdu son temps

Des centaines de jeunes vivront de beaux moments, d’autres de moins beaux. Peu matter, tous ces jeunes doivent réaliser que le repêchage n’est qu’une étape, the continuation of quelque chose, pas une finalité ou une consécration. Ce n’est qu’une journée dans un long processus menant vers la LNH.

Ce n’est pas parce qu’on vous prive du bonheur d’être repêché que vous devez abandonner votre rêve. Ce ne sont pas les exemples de « laisses pour compte » qui manquent. Juste dans mon coin de pays, la région de Québec, il ya les David Desharnais, yanni gourde et Jonathan Marchessault.

Regardez aussi du côté de l’entraîneur des Canadiens de Montréal, Martin St-Louis. On le disait trop petit, il s’est accroché et il est maintenant un immortel du hockey au Temple de la renommée.

In 1991, j’ai fait partie de la cuvée des meilleurs espoirs. Dear friends, a friend of mine would like to share a photo with me in the company of Eric Lindros and Scott Niedermayer as the title of the best espoirs of the three junior leagues in Canada. Après toutes ces années, on peut dire qu’il y avait sur la photo deux futurs membres du Temple de la renommée (Lindros et Niedermayer) et un gars qui a fait son gros possible! (laugh)

Mon plus vif souvenir de la journée du 22 juin 1991 est al processus que a mené à ma selecction. Avant la saison, je ne croyais même pas être repêché. More je voyais bien, avec les performances que j’offrais, que je gagnais des rangs à chacune des publications des classements des espoirs. Aux fêtes, j’étais rendu le number 10 in Amérique du Nord.

Rendu au « Jour J », il y avait beaucoup d’excitation dans l’air. Deux autobus de gens de mon patelin avaient fait le voyage à Buffalo. Ma famille était toute là. Le matin de la séance, que déroulait sur une seule journée dans le temps, mon agent Gilles Lupien m’avait mentioned that je pourrais être réclamé en quatrième position que les Islanders de New York voulaient un defender. Les Islanders finally opted for Scott Lachance.

C’est après the selection of Tyler Wright for the Edmonton Oilers au 12e rang que j’ai compris that the fifteen minutes to come seraient folles. C’est que j’avais vu, à la table des Sabers de Buffalo, des recruiters se tourner vers moi dans les gradins.

Le vieil Auditorium était plein et les partisans des Sabers m’ont réservé a super accueil à l’annonce de ma selecction. Ça m’avait fait vibrar.

Je peux donc me mettre dans la peau de celui que les Canadiens repêcheront au tout premier rang jeudi.

Je serai sur place au Center Bell et j’ai hâte de voir ça. When you have the chance to choose for the team of the city’s hôte du repêchage, you don’t have to. C’est une journee memorable. C’est comme dispute a match des étoiles dans ta ville ou gagner la Coupe Stanley, ce que j’ai eu la chance de vivre.

On peut se donner le droit de vivre la journée à fond. Mais avec le recul, vous réalisez que ce n’est qu’une étape dans a long processus.

As a leader of a junior team, this is what the martèle aux jeunes who arrived in our organization.

Cela dit, je souhaite la meilleure des chances aux Nathan Gaucher et all les autres espoirs de la LHJMQ.

Il ya également trois defenders droitiers pas piqués des vers qui parteont tôt in Maveric Lamoureux, Tristan Luneau et Noah Warren.

You allow me a little penchant for Maveric, who is one of our joueurs chez les Voltigeurs de Drummondville.

À toi et à tous les autres, je vous dis le mot de Cambronne.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.